Catherine Pierrat, Psychologue à Aix, Luynes

220 avenue André Chamson 13080 Aix-en-Provence (Luynes)

Psychologue Aix-en-Provence

Je préfère mon conjoint à mes enfants

La question peut sembler choquante. Pourtant, même s’il est difficile de l’avouer, certains parents ont fait le choix, ponctuellement ou au quotidien, de privilégier leur couple. Est-on, de fait, une mauvaise mère ou un mauvais père ? On a mené l’enquête avec Catherine Pierrat, psychologue.

Pourquoi font-ils passer leur mariage avant leurs enfants ?

« Je préfère mon mari/ma femme à mes enfants ». En France, un tel aveu est inimaginable. Et pourtant, outre-Atlantique, une maman a brisé le tabou. En 2005, Ayelet Waldman, auteur israélo-américaine, mère de 4 enfants, avouait alors dans un article du New-York Times : « aimer son mari plus que ses enfants ». Et d’ajouter : « j’imagine ce que je devrais ressentir si je perdais l’un ou tous mes enfants. Je m’imagine détruite par la douleur. Mais malgré cela, il y a toujours un avenir après la mort de ses enfants. Même si je perds un enfant, j’aurais toujours mon mari. Il est inimaginable d’envisager un futur après la mort de mon mari. Bien sûr que je devrais continuer à vivre, mais je n’imagine ressentir plus aucun moment de joie sans lui ». Un point de vue qui serait aussi partagé par son époux. « M’aimer plus que nos enfants ne le dérange pas. Il n’a pas le sentiment d’être un mauvais père », confie-t-elle. Autant de déclarations qui ont provoqué un véritable tollé dans la société américaine. Insultée, immédiatement qualifiée de « mauvaise mère », cette jeune quadra n’est pourtant pas une exception. En 2014, la blogueuse Amber Doty affirme : « J’aime mes enfants et je ferais tout pour eux. Mais, j’aime davantage mon mari ».

Laisser un commentaire

Top

Catherine Pierrat, psychologue pour enfant, adolescent, adulte et couple à Aix-en-Provence.

220 avenue André Chamson 13080 Aix-en-Provence, Luynes

+33 6 22 78 56 20